L'école de Summerhill a 100 ans !


1921-2021 : L'école de Summerhill fête son centenaire !


Qu'a-t-elle de particulier cette école ? Pourquoi je vous en parle ? Pour plusieurs raisons...


1) Les valeurs et buts de l'école de Summerhill :


> En 1921, Alexander Sutherland Neill (1883-1973), psychanalyste, décide d'ouvrir dans la région de Londres, une école différente, non conventionnelle, ayant recours aux pédagogies dites "modernes".


> Quel en est le principe ?

Il s'agit d'abord d'une nouvelle pédagogie, fondée sur la priorité donnée aux besoins des enfants.

Selon Neill, l'Ecole traditionnelle est fondée sur la conception adulte de ce que l'enfant doit être et doit apprendre.

Or "l'enfant est naturellement sagace et réaliste et, laissé en liberté, loin de toute suggestion adulte, il peut se développer aussi complètement que ses capacités naturelles le lui permettent".

C'est pourquoi, il ouvre un nouveau lieu, organisé de manière libertaire et démocratique.


Il s'agit ainsi de "mettre l'enfant en situation de pouvoir, pour se dégager de l'imaginaire parental et social, pour avoir un meilleur accès à la vérité de son propre désir".


Neill prône une remise en question de la notion de travail telle qu'elle est conçue dans les écoles traditionnelles. Dans celles-ci, on apprend à SAVOIR, mais on ne permet pas de RESSENTIR.


Les valeurs centrales sont principalement :

* La créativité * L'accueil des émotions * L'autodétermination

* Le jeu * Le théâtre, la danse, la musique * Le sport

* L'amour * Le non-jugement


Et à Summerhill, ce ne sont pas que des mots ! Ces valeurs se traduisent chaque jour dans l'organisation de l'école. (Lire "Libres enfants de Summerhill", A.S. Neill)


2) Son héritage


Non seulement l'école de Summerhill a survécu à la mort de son fondateur (aujourd'hui elle est dirigée par sa fille Zoé), célébrant cette année son centenaire, mais elle a aussi influencé durablement de nombreux pédagogues à travers le monde.


Bien sûr, bien d'autres pratiques se sont développées, notamment dans le courant de "l'éducation nouvelle". Certaines sont devenues mondialement connues et reproduites : Freinet, Montessori, Steiner pour n'en citer que quelques unes... Elle sont tout autant intéressantes et complémentaires.


Si aujourd'hui, je vous parle de l'expérience de Summerhill, c'est parce qu'elle est l'une des inspirations de la pédagogie de la libre motivation, à laquelle je me suis formée.


La pédagogie de la Libre Motivation, élaborée par Michel Yacger au sein de l'Académie des Projets de Vie, vise à développer l'autonomie des personnes accompagnées (enfants, jeunes ou adultes), la reconnaissance et la libre expression de soi.


Au delà des pédagogues, psychologues, chercheurs et autres enseignants, nous pouvons tous aujourd'hui nous inspirer de cette philosophie, pour nous-mêmes, nos enfants, notre entourage, nos élèves, nos collègues... :


> Ayons une confiance absolue dans la capacité qu'a chaque personne (quel que soit son âge) de trouver ses réponses et la voie de son épanouissement,

> Privilégions la liberté d'action de pensée, le développement de l'autonomie

> Laissons libre cours à notre imagination, notre créativité, notre intuition


C'est ma démarche aujourd'hui, cela peut devenir la vôtre !

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Prendre soin de notre santé mentale

Si je vous parle de "troubles psychiques / troubles de santé mentale", vous pensez à quoi ? Ces termes peuvent faire penser à "fou", "débile", "faible", "personne qui se laisse aller", "personne qui